L’école l’Éveil de Sainte-Marie innove en environnement

À l’automne 2019, le Comité de bassin de la rivière Chaudière a réalisé un prototype de jardin de pluie à l’école primaire l’Éveil de Sainte-Marie en collaboration avec le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA). Ce qui ressemble à première vue à une plate-bande ordinaire permettra de ralentir les eaux de ruissellement et de limiter la pollution dans le ruisseau du Marais.

Avec cet aménagement, l’école l’Éveil souhaite réduire l’apport des matières en suspension, plus particulièrement des sédiments, vers le ruisseau du Marais et, ultimement, le grand marais Denis-Sylvain du parc nature Domaine Taschereau. L’eau qui ruisselle du stationnement au ruisseau sera ainsi retenue par le jardin de pluie, une mesure de la gestion durable des eaux de pluie (GDEP). Alors que le sol permettra à l’eau de s’infiltrer, les végétaux retiendront les matières en suspension, dont les sédiments.

Selon la directrice de l’école l’Éveil, Mme Julie Simard, ce projet a aussi une importante valeur éducative. La présence de ce jardin de pluie sur le terrain de l’école permettra aux élèves de constater les bienfaits d’un tel aménagement et aidera à les sensibiliser à la gestion durable des eaux. Une classe plein air pourra par ailleurs éventuellement être aménagée à proximité du jardin.

Ce premier jardin de pluie à l’école l’Éveil sert également d’aménagement démonstrateur pour un projet de plus grande envergure prévu au printemps et à l’automne 2020.

Ce projet a été réalisé dans le cadre de Sous les pavés, une initiative du Centre d’écologie urbaine de Montréal, financée par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. La Banque TD est aussi partenaire de soutien pour la réalisation des sites remarquables à titre d’infrastructures vertes et le développement des capacités locales.

À propos du Comité de bassin de la rivière Chaudière

Le COBARIC a pour mission d’organiser, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant de la rivière Chaudière. Il favorise ainsi la pérennité de la ressource eau par la concertation et la participation des usagers de l’eau de son territoire. Pour y arriver, l’organisme élabore un Plan directeur de l’eau, outil régional par excellence pour prioriser les actions selon leur priorité.

Source :

Yannick Bourque
Responsable de projets
418 389-0476, poste 6
devpro@cobaric.qc.ca

Pour information :

Véronique Brochu
Directrice générale
418 389-0476, poste 1
direction@cobaric.qc.ca