Zone inondée, zone inondable, zone d’intervention spéciale

Comment les différencier?

Les inondations du printemps 2017 et celles du printemps 2019 auront été les éléments déclencheurs d’une série de mesures et de changements concernant la gestion des inondations au Québec. Parmi celles-ci, l’actualisation de la cartographie des zones inondables et le déplacement des ménages habitant en zone inondée figurent au premier plan des actions entreprises dans les secteurs riverains de la rivière Chaudière. Le phénomène et tout ce qui en découle étant de plus en plus médiatisé, les termes zone inondée et zone inondable sèment parfois la confusion auprès de l’auditoire, d’autant plus que le concept de zone d’intervention spéciale vient de s’ajouter récemment à la liste.

Zone inondée

Commençons par le début. Une zone inondée est au sens propre une zone ayant été inondée. La zone inondée peut varier énormément d’année en année. Elle correspond au secteur s’étirant entre le cours d’eau et l’endroit (ou la ligne) maximal atteint par la montée des eaux pour une inondation donnée. Il s’agit donc d’une qualification périodique, c’est-à-dire qu’elle est sans cesse redéfinie bien que certains secteurs y soient toujours inclus.

Zones inondables

Les zones inondables, quant à elles, sont déterminées par une cote d’inondation de récurrence tel qu’inscrit dans la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables (PPRLPI). Les zones inondables correspondent donc aux limites des crues selon une probabilité. On distingue deux principales zones inondables : la zone 0-20 ans et la zone 20-100 ans. La zone 0-20 ans correspond à une chance sur 20 (5%) d’atteindre cette limite sur les rives d’un cours d’eau ou d’un plan d’eau pour une inondation, et ce, à chaque année. La zone 20-100 ans, de la même manière, correspond à une chance sur 100 (1%) d’atteindre cette limite à chaque année.

Zone d’intervention spéciale

À l’issue de la crue printanière de 2019, le nouveau concept de zone d’intervention spéciale a fait son apparition. La zone d’intervention spéciale correspond à la zone inondable 0-20 ans et met en place un moratoire sur la construction de nouveaux bâtiments et la reconstruction de bâtiments sévèrement endommagés par les inondations (MAMH, 2019).

 

Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) vous rappelle que vous pouvez consulter en tout temps le niveau de l’eau de la rivière Chaudière sur le site internet du Système de surveillance de la rivière Chaudière (SSRC) au http://ssrc.cobaric.qc.ca/publique_index.php et que vous pouvez vous abonner gratuitement aux alertes du SSRC concernant les inondations au http://ssrc.cobaric.qc.ca/publique_abonnement.php.

Les commentaires sont fermés.