Colloque Lotbinière EAU devant – Producteurs agricoles novateurs en Lotbinière

Colloque Lotbinière EAU devant – Producteurs agricoles novateurs en Lotbinière

 Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC), l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne (OBV du Chêne) et le Bureau d’écologie appliquée vous invitent à participer au Colloque Lotbinière EAU devant – Producteurs agricoles novateurs en Lotbinière qui aura lieu le 28 février prochain au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit (1080 avenue Bergeron, Saint-Agapit (Québec) G0S 1Z0) de 8h30 à 15h.

Il est possible de vous inscrire gratuitement via:

Date limite pour les inscriptions : 15 février

À noter qu’à l’exception des producteurs agricoles de la MRC de Lotbinière, l’accès au Colloque pour les autres intervenants s’effectue sur invitation seulement en raison du nombre de places limité.

Le colloque a pour but de traiter les problématiques de la gestion des cours d’eau en milieu agricole. Plus précisément, cette activité vise les producteurs agricoles de Lotbinière et permettra d’échanger sur les problématiques d’apports en sédiments des cours d’eau. Ces derniers ainsi que les experts-conseillers tels que les municipalités, MRC, les agronomes, les chercheurs, etc. seront invités à venir partager leurs connaissances et de discuter avec les différents acteurs du milieu agricole. Ainsi, nous désirons que des solutions adaptées à tous ressortent à la suite des discussions et que l’on pourra mettre en place via nos projets collectifs. Au programme, il y aura quatre conférences en avant-midi et des ateliers de discussions qui suivront en après-midi. La programmation complète reste à venir.

Cette journée est réalisée dans le cadre du volet 3 du programme Prime-Vert 2018-2023 et elle bénéficie d’une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. L’évènement est réalisé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), l’UPA Lotbinière-Nord, l’UPA Lotbinière-Sud, Les Éleveurs de porcs de la Beauce & des Deux Rives, les Producteurs de bovins de la Chaudière-Appalaches Nord et Les Producteurs de lait de Chaudière-Appalaches-Nord.

 

Cliquez ici pour consulter l’invitation complète

Abonnez-vous gratuitement au Système de surveillance de la rivière Chaudière (SSRC)

Ne soyez pas pris au dépourvu par les inondations !

 Les inondations dans la vallée de la rivière Chaudière sont de plus en plus fréquentes et sévissent à des périodes inhabituelles. Alors qu’il y a quelques décennies les inondations avaient lieu principalement avec l’arrivée du printemps, celles-ci arrivent de plus en plus tôt, voir même en pleine saison hivernale. Les citoyens peuvent facilement s’y préparer grâce à des messages d’alertes directement diffusés par texto ou par courriel via l’outil dont se sont dotées les municipalités : le système de surveillance de la rivière Chaudière (SSRC).

 

Vous pouvez vous abonner gratuitement aux alertes à partir du lien suivant :  http://www.ssrc.cobaric.qc.ca/publique_abonnement.php, afin d’être tenu informé de tout changement du niveau des eaux ou de tout avis émis par les municipalités concernant la sécurité des citoyens et l’accès à certains secteurs de la municipalité. Même si vous êtes hors de la région, vous pouvez tout de même recevoir les alertes afin de connaître le niveau des eaux à distance pour surveiller, par exemple, vos immobilisations ou la situation d’un proche ou d’une personne vulnérable.

 

En tout temps, vous pouvez connaître le niveau des eaux de la rivière Chaudière pour votre municipalité en visitant le site internet du Système de surveillance de la rivière Chaudière à l’adresse suivante : http://www.ssrc.cobaric.qc.ca/publique_index.php. Vous y trouverez toute l’information nécessaire concernant le niveau des eaux  (légende avec seuils) par station en un seul clic! Vous y trouverez également des images en temps réel de la rivière. Vous serez ainsi informé de la situation actuelle, à savoir un état normal, un seuil de surveillance ou encore une inondation mineure, moyenne ou majeure.

 

Rappelons que le COBARIC a comme mission d’organiser, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant de la rivière Chaudière. Il agit auprès des usagers de l’eau du bassin versant de la rivière Chaudière afin de favoriser la pérennité de la ressource eau par la concertation et la participation des usagers de l’eau du territoire.

Berce du Caucase – Retour sur 2018

Première bataille gagnée contre la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches

 

Financé à la hauteur de 969 000$ sur trois ans (2018-2021) par le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), le projet d’Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches réalisé conjointement par le Regroupement des organismes de bassins versants (OBV) de Chaudière-Appalaches (www.obv-ca.org) aura permis de procéder à l’éradication de dizaines de milliers de plants de berce du Caucase et à recensé plus de 70 nouvelles colonies sur l’ensemble du territoire de la Chaudière-Appalaches en plus de celles déjà répertoriées.

 

Entamé depuis plusieurs années dans certains secteurs de Chaudière-Appalaches, notamment le ruisseau Fourchette et de la rivière Boyer, la lutte à la berce du Caucase aura pris un nouvel essor avec le projet d’offensive régionale qui permet désormais de procéder à l’éradication de la berce du Caucase dans l’ensemble de la région de Chaudière-Appalaches. Une procédure de signalement simple et efficace destinée aux citoyens et aux intervenants municipaux aura permis au coordonnateur régional et aux neuf équipes d’intervention locales d’identifier de nombreuses colonies de berce du Caucase partout en Chaudière-Appalaches et d’amorcer la lutte à l’envahisseur.

 

Dès l’apparition des premiers plants en début juin, les équipes d’intervention locales étaient à l’œuvre pour valider les signalements reçus, sensibiliser la communauté aux dangers que peut représenter la berce du Caucase pour la santé humaine et la biodiversité et procéder à l’éradication de cette espèce envahissante nuisible. Bien que l’arrachage manuel ait été préconisé, les équipes locales eurent parfois à recourir à la lutte chimique dans les cas les plus sévères.

 

Le succès de cette lutte repose sur la participation de chacun qui peut signaler, par l’entremise du formulaire de signalement au bas de la page Berce du Caucase sur le site de la ville de Lévis ou en contactant sa municipalité ou l’OBV de sa région, un plant ou une colonie de berce du Caucase. En 2018, ce sont plusieurs citoyens, producteurs agricoles et autres intervenants actifs sur le terrain qui ont contribué à lutter efficacement contre cette espèce plus que nuisible ! Nous comptons sur votre collaboration pour réussir à la contrôler.

 

Rappelons que les OBV sont des organismes mandatés par le gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés. En concertation avec les acteurs de l’eau de leur territoire, ils élaborent et assurent le suivi d’un plan directeur de l’eau.

Congé des fêtes

Veuillez prendre note que nos bureaux seront fermés du 21 décembre au 7 janvier pour la période des fêtes.

Nous profitons de ce moment pour remercier tous ceux et celles qui se sont impliqués dans nos activités au cours de l’année 2018.

Au nom de toute notre équipe, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et une bonne année 2019!

 

Le COBARIC s’expose à l’Expo agricole de Saint-Isidore

Pour consulter le communiqué de presse officiel.

Sainte-Marie, 25 juillet 2018 – Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a participé à l’Exposition agricole du Bassin de la Chaudière qui s’est déroulée du 18 au 22 juillet dans la municipalité de Saint-Isidore. C’est avec enthousiasme que l’équipe du COBARIC a sensibilisé près de 200 visiteurs à la gestion intégrée de l’eau et aux projets mis en oeuvre dans la région.

La présence du COBARIC a été l’occasion de mettre de l’avant les projets de l’organisme en lien avec le milieu agricole. C’est ainsi qu’Isabelle Lessard, chargée de projets, a pu faire la promotion d’une démarche en cours avec les producteurs agricoles du bassin de la rivière Noire, tributaire de la rivière Beaurivage dans la MRC de Lotbinière.

Véronique Brochu, directrice générale et Marie-Ève Théroux, chargée de projets ont fait la promotion du projet Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Les visiteurs ont été invités à signaler la berce du Caucase soit en ligne, par courriel ou par téléphone 581 224-6671 auprès de M. Yann Arlen-Pouliot, coordonnateur régional.

Le COBARIC a également informé les pêcheurs du suivi de l’état de la population du doré jaune de la Chaudière et a profité de l’occasion pour faire la publicité de la Corvée Chaudière qui se tiendra le samedi 11 août 2018 entre Saint-Joseph-de-Beauce et Vallée-Jonction.

Rappelons que le COBARIC a comme mission d’organiser, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant de la rivière Chaudière. Il agit auprès des usagers de l’eau du bassin versant de la rivière Chaudière afin de favoriser la pérennité de la ressource eau par la concertation et la participation des usagers de l’eau du territoire.

Source :
Yannick Bourque
Responsable des suivis sociaux
418-389-0476
devpro@cobaric.qc.ca

Pour information :
Véronique Brochu
Directrice générale
418-389-0476
direction@cobaric.qc.ca

La Chaudière-Appalaches, d’attaque pour la lutte à la berce du Caucase!

Consultez le communiqué de presse officiel.

Sainte-Marie, 14 mai 2018 – Avec l’arrivée de la belle saison, la berce du Caucase sort de sa dormance hivernale. Cette espèce exotique envahissante, qui peut s’étendre rapidement, notamment via les cours d’eau et les activités humaines comme l’agriculture, représente un risque pour la santé et l’environnement. C’est pourquoi le Regroupement des organismes de bassins versants de la Chaudière-Appalaches lance un projet mobilisateur : l’Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches.

Le 15 mars dernier avait lieu la conférence de presse annonçant les projets qui recevront une aide financière dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). À cet effet, le projet déposé par le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) recevra une aide financière de 969 000 $ sur trois ans pour la réalisation du projet de lutte contre la berce du Caucase. Ce dernier dispose depuis peu d’un coordonnateur régional chargé de concerter les acteurs et de coordonner les actions. Le projet vise tout d’abord à dresser un portrait cartographique de la distribution de l’espèce dans la région de la Chaudière-Appalaches, laquelle est partagée entre 9 des 40 organismes de bassins versants (OBV) de la province. À cet égard, une fiche de signalement et une base de données permettront la compilation et la validation des observations.

Le projet permettra également la mise en place d’une boîte à outils régionale qui rassemblera les meilleurs outils de communication existants en lien avec la berce du Caucase, ainsi que ceux élaborés pour d’autres espèces exotiques envahissantes. Des formations visant à permettre un signalement efficace de la berce du Caucase seront offertes tout au long du projet pour les intervenants municipaux, de même que pour tous les autres intervenants clés. Une partie du financement permet dès à présent la poursuite de la lutte sur les sites déjà connus. Finalement, une équipe régionale dédiée à la lutte à la berce du Caucase sera mise sur pied.

La berce du Caucase a été introduite en Amérique du Nord depuis environ un siècle à des fins horticoles, en raison de sa très grande taille et de sa floraison spectaculaire. Rapidement, l’espèce s’est révélée envahissante et constitue maintenant une menace à la biodiversité, tout particulièrement en milieu riverain. De plus, la berce du Caucase sécrète une toxine qui, au contact de la peau et à la suite d’une exposition à la lumière, provoque des brûlures pouvant être sévères. Ainsi, lorsque présente, elle limite l’accès au territoire et peut entraîner des pertes économiques au niveau de la valeur des propriétés et des activités agricoles.

Rappelons que les OBV sont des organismes mandatés par le gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés. En concertation avec les acteurs de l’eau de leur territoire, ils élaborent et assurent le suivi d’un plan directeur de l’eau.


Plants de berce du Caucase en début de croissance (mai). ©CBE2015

Pour information :
Yann Arlen-Pouliot, Coordonnateur régional berce
Ligne berce : 581-224-6671
Courriel : berce@cobaric.qc.ca

Véronique Brochu, DG COBARIC
Téléphone : 418-389-0476
Courriel : direction@cobaric.qc.ca

Assemblée générale annuelle du COBARIC

Soyez des nôtres à l’Assemblée générale Annuelle du COBARIC !

Jeudi 24 mai 2018 à 19h

Salles Pierre-Maurice-Vachon et des Commissaires
700, rue Notre-Dame Nord
Sainte-Marie, G6E 2K9

Accès par la porte B

Avis de convocation détaillé 2017-2018

Activité mentorat pêche blanche lac Mégantic

Le samedi 24 février prochain aura lieu l’activité de mentorat pêche blanche au lac Mégantic. Cette activité en collaboration avec l’Association Chasse et Pêche Lac-Mégantic (ACPLM) est ouverte au grand public (12 ans et plus).

En savoir plus

Rencontre annuelle des associations de riverains du bassin versant de la rivière Chaudière (édition 2018)

 

Le 23 mars prochain aura lieu l’édition 2018 de la rencontre annuelle des associations de riverains du bassin versant de la rivière Chaudière. Cette année, la rencontre se tiendra à Sainte-Cécile-de-Whitton, au programme de la journée : conférence sur les fosses septiques étanches, la renouée du Japon et l’empierrement de fossés de drainage ainsi qu’une visite de la station d’épuration des eaux usées de la municipalité de Sainte-Cécile-de-Whitton. À ne pas manquer!
Inscription requise, associations de riverains seulement

En savoir plus